Installation d'une entreprise au Royaume-Uni

Installation d'une entreprise au Royaume-Uni

  • Enregistrer (constituer) une entreprise au Royaume-Uni

    En constituant une entreprise, vous créez une entité juridique distincte au Royaume-Uni, désignée comme « private limited company » (équivalent d'une société à responsabilité limitée).

    Le processus d'enregistrement (constitution) d'une société à responsabilité limitée au Royaume-Uni est très simple, et nécessite habituellement moins de 24 heures.

    Avant de commencer le processus, vous aurez besoin des éléments suivants :

    • Nom de l'entreprise
    • N'importe quelle adresse au Royaume-Uni, à laquelle sera domiciliée votre entreprise
    • Au moins un directeur (qui n'a pas besoin d'être résident au Royaume-Uni)
    • Au moins un actionnaire (qui peut être une entreprise ou un particulier)

    Toute société britannique doit avoir un statut légal. Les documents correspondants doivent être en ordre au moment la constitution. Vous pouvez sélectionner des documents standard à la date de constitution, ou des conseillers professionnels peuvent préparer et déposer des documents personnalisés au nom de votre entreprise.

    Bien que la législation ne vous oblige pas à avoir un directeur ou un actionnaire résidant au Royaume-Uni pour créer une société britannique, de nombreuses banques le demandent avant l'ouverture d'un compte bancaire professionnel au Royaume-Uni pour votre entreprise.

  • Enregistrer au Royaume-Uni une succursale d'une entreprise étrangère

    En enregistrant une succursale au Royaume-Uni, une entreprise étrangère ne crée pas d'entité juridique distincte. Cette démarche permet en fait à une entité étrangère de mener des activités au Royaume-Uni. Une succursale n'offre pas les avantages de responsabilité limitée qui découlent de la création d'une entreprise au Royaume-Uni.

    C'est ce que l'on appelle l'enregistrement au Royaume-Uni d'un établissement d'une entreprise étrangère.

    L'enregistrement d'une succursale au Royaume-Uni nécessite plus de temps. En effet, l'entreprise étrangère effectuant l'enregistrement doit transmettre des documents et des informations supplémentaires à la Companies House. Le processus d'examen peut ensuite nécessiter jusqu'à 4 semaines.